Volume 3, no.4, ÉtÉ 2009
Sommaire
Éditorial

Le forum des ONG piloté par Planèt'ERE : une innovation très appréciée au 5e congrès mondial. Un succès, au-delà des espérances

Robert Litzler
Trésorier de Planèt’ERE
Secrétaire général de la corporation
du 5e congrès mondial d’éducation
relative à l’environnement

En programmant un forum des ONG dans le 5e congrès mondial d’éducation relative à l’environnement, le comité organisateur a vu juste puisque pendant trois jours, pas moins de 120 ONG ont eu l’occasion, pendant trois heures, de présenter leurs réalisations et leurs outils pédagogiques à plus de 2000 participants venus des cinq continents de la Planète. Au cours des trois plages d’exposition, 48 ONG ont aussi eu l’occasion de faire une courte présentation d’un de leur projet.

Pourtant, peu de temps avant l’ouverture du forum, l’inquiétude était grande puisque le comité responsable de l’organisation du forum n’avait reçu qu’une trentaine de confirmations d’inscription au forum et tout portait à croire que cette activité, soigneusement organisée, connaîtrait l’échec. Nous avons su plus tard que le faible taux de réponses enregistré à la date du 8 mai était dû à l’attaque du système informatique de l’Université du Québec par un pirate, ce qui a obligé l’Université à couper pendant plusieurs jours l’accès au sytème informatique. Nous n’avions donc plus aucun moyen d’établir l’horaire du forum. Il ne nous restait que l’espoir de pouvoir programmer l’horaire du forum avec les participants eux-mêmes.

Il faut ici louer l’action remarquable des bénévoles qui ont réussi un tour de force en programmant l’horaire à moins de 30 minutes de l’ouverture du forum. Il faut aussi inclure dans cette reconnaissance la patience et la collaboration de toutes les ONG qui comptaient participer au forum. C’est la preuve que la solidarité dans l’action permet de venir à bout de bien des épreuves.

Le compte-rendu détaillé du forum des ONG est en voie d’achèvement. Les lecteurs de Planèt’ERE.net pourront en prendre connaissance sur le site web de Planèt’ERE durant l’été.

Merci à tous ceux qui ont contribué au succès du forum des ONG

Structures Planèt'ERE

Appel d'offre pour l'organisation de Planèt'ERE 4

Maintenant que le Congrès mondial d'éducation relative à l'environnement est terminé, il nous est permis de penser au prochain Forum Planèt'ERE, fait à notre image, avec des acteurs de terrain et des enseignants de la francophonie.

Téléchargez le Cahier de charges vous indiquant comment offrir la candidature de votre pays en tant qu'hôte du prochain Forum Planèt'ERE.


Compte-rendu du conseil d'administration de Planèt'ERE

Canada

Suite au 5e Congrès mondial d'ERE, 19 personnes se sont réunies afin de tenir un conseil d'administration de l'organisation internationale Planèt'ERE.

Un bilan du plan d'action 2006-2009 a été fait, ainsi que les actions à mener dans l'année qui vient, surtout au chapitre du membership, du financement du FIER, des partenariats et de l'organisation du prochain Forum Planèt'ERE.

Téléchargez le procès verbal du conseil d'administration du 14 mai 2009 (.pdf)


Le réseau Planèt’ERE prend un nouvel élan


Le bureau exécutif de Planèt’ERE misait beaucoup sur le 5e congrès mondial d’éducation relative à l’environnement pour actualiser le réseau Planèt’ERE. Ce projet est sur le point de voir le jour, grâce à Mr Abdelaziz Maqboul, originaire du Maroc, que le bureau exécutif de l’OI Planèt’ERE vient d’engager comme chargé de projet pour actualiser ce réseau. Dès que ce réseau Planèt’ERE 2009 sera constitué, il sera placé sur le site web www.planetere.org. Les 202 membres qui constituaient le réseau initial, créé à l’occasion de l’assemblée de fondation de l’OI Planèt’ERE, le 16 avril 2004 à Paris, y seront intégrés. Les membres apparaîtront par pays et il sera loisible à chacun de voir s’il figure sur le réseau. Il sera alors possible de communiquer avec infoplanetere@crosemont.qc.ca pour y figurer et recevoir régulièrement les nouvelles de l’OI Planèt’ERE et notamment le bulletin Planèt’ERE.net qui paraît 4 fois par année, à chaque changement de saison.

Dans un deuxième temps, l’exécutif procédera à la création du répertoire des ressources en éducation relative à l’environnement de la francophonie, un projet qui répondra à une des recommandations importantes du forum Planèt’ERE 3. Ce projet nécessitera la collaboration de tous les membres du réseau, mais constituera un outil de grande importance pour tous les acteurs en éducation relative à l’environnement. Il permettra à ceux qui sont à la recherche d’aide en ERE d’avoir accès à un réservoir impressionnant de ressources utiles à leur travail que ce soit en milieu scolaire ou en milieu communautaire. Nous remercions d’ores et déjà ceux et celles qui nous aideront à constituer ce répertoire. Sortie prévue : printemps 2010.

Robert Litzler
Membre de l’exécutif de Planèt’ERE
Secrétaire général de la corporation
du 5e congrès mondial d’éducation
relative à l’environnement

Collectifs nationaux

Des programmes d'ERE en évolution au MALI

Mali
par cheik Mohammed Thiam
cmthiam2001@yahoo.fr

Depuis 1990, le Mali a expérimenté un Programme de formation information pour l'environnement (PFIE) auprès de 200 classes de 4e et 5e années du primaire. L'enjeu consiste maintenant à intégrer l'éducation environnementale à l'enseignement de tous les niveaux scolaires. Le Mali élaborera bientôt un curriculum scolaire intégrant l'EE dans le cadre de sa réforme du système éducatif du pays, ce qui présente tout un défi.

Téléchargez le résumé complet des programmes d'ERE en cours au Mali (pdf).

Formations en ERE

Les camps formateurs d'Objectif Sciences International

Plusieurs pays

Objectif Sciences International propose 39 possibilités de séjours scientifiques dans cinq centres différents, sur des thèmes allant de l'astronomie à l'environnement, en passant par l’archéologie, la robotique, l’aéronautique, la géologie, l’océanologie ou encore l’architecture.

Prenez connaissance des différents séjours offerts ici.
Obtenez un code de rabais ici.
Découvrez les Vacances en famille ici.


Les écoles bruxelloises s'engagent pour l'environnement

Réseau IDee

Belgique

Pour l'année scolaire 2009-2010, Bruxelles Environnement, en collaboration
avec le Réseau IDée et plusieurs associations spécialisées dans l'éducation à l'environnement, lance son offre pédagogique pour vivre l'environnement dans les écoles bruxelloises :

  • L'environnement pour les 3-8 ans : accompagnement personnalisé des enseignants, formation, outils pédagogiques...
  • L'environnement pour les 8-12 ans : 5 types de projets pour "vivre l'environnement dans votre école " et pour donner aux élèves la motivation de s'engager pour la planète. Une centaine d'accompagnements sont offerts aux classes, à partir de la 3e année du primaire, sur le thème soit du bruit, du papier, de l'énergie, de l'eau ou encore de la biodiversité. Une association spécialisée sera présente pour guider l'enseignant, lui donner des outils et pour animer les élèves.
  • L'environnement pour les 12-20 ans (secondaire et supérieur) : des animations sur l'eau (la distribution de l'eau dans le monde, le lien eau/santé,...) et sur l'empreinte écologique (calcul de la surface de la terre nécessaire pour produire ce dont on a besoin) ainsi que l'encadrement des projets qui suivent ces animations ! L'opportunité d'intégrer une réflexion sur notre mode de vie et sur l'environnement, adaptée à l'âge et au langage de vos élèves.

Relevez le Défi Energie, avec toute votre école primaire ou secondaire. Et diminuez jusqu'à 20% votre consommation d'énergie uniquement en adoptant de nouveaux comportements et ce avec l'aide de l'encadrement d'un "coach énergie" !

Attention, inscriptions avant le 30 juin 2009 !
Pour toute question, information et/ou inscription : Réseau IDée - Dominique Willemsens - dominique.willemsens@reseau-idee.be - www.reseau-idee.be

carrefour coopérant

Outils Didactiques en Zone Humide au Cameroun
Appel à l'appui des acteurs de l'environnement

Mme ESSOLA ONANA Hortense
Chef d’Antenne du VPE Littoral
Tél : (237) 75 42 70 37
Email : vpedouala2@yahoo.fr
Site Web : www.vpe-cm.org

Cameroun

L'organisme camerounais Volontariat pour l'environnement (VPE) débute la mise en place d’un projet de promotion de la réserve Douala – Edéa, promotion basée sur la production d'outils pédagogiques et la sensibilisation des populations sur les potentialités dont regorge cette réserve.

Le VPE se propose, à travers ce projet de promotion, de produire des outils allant des prospectus aux affiches en passant par des documents sous forme d’Eco-Atlas, des documentaires audiovisuels, un site web, etc… Ensuite, organiser une campagne nationale et internationale de sensibilisation.

Compte tenu du peu de moyens dont dispose l'ONG, il lance un appel à la communauté d’acteurs de l’éducation environnementale qui souhaitent y participer, soit par un appui technique volontaire, soit par une contribution matérielle ou financière, et les invitent à les contacter à l’adresse suivante : ecotourisprojet@yahoo.fr.

Plus d'informations en page 2.


Camp Chantier International - Volontariat en Afrique été 2009

Des volontaires du Camp.
Texte : CTM - TOGO

Togo

Carrefour Tiers Monde – TOGO (CTM – TOGO) organise dans ses programmes des camps-chantiers internationaux pour concrétiser ses objectifs à travers la réalisation de différents projets dans les communautés en développement.

Pour vous qui voulez découvrir l’Afrique dans sa réalité culturelle,
Pour vous qui voulez renter directement en contact avec des populations pauvres d’Afrique
Pour vous qui voulez mettre à profit vos vacances d’été en rendant service aux enfants déshérités, l’opportunité vous est offerte dès maintenant.

Voyez les objectifs de ce programme, les conditions et les modalités d'inscription (PDF). Date limite repoussée au 30 juillet 2009, mais le premier camp débute le 5 juillet. Faites vite !


L’Association "la Voûte Nubienne" publie son dernier Rapport d’Activités 2007-2008

Sahel

La Voûte Nubienne (VN) est une technique ancestrale africaine de construction de toits entièrement en terre. C’est la seule alternative à la tôle chère et au bois rare dont l’utilisation handicape lourdement les économies et écosystèmes de l’Afrique sahélienne* : 70% de la population sahélienne vit dans des conditions d’habitat indécentes (UN-habitat, World Ressources Institute 06).

L’Association "la Voûte Nubienne" vulgarise cette technique alternative à grande échelle. Elle vient de publier son Rapport d’Activités 2007-2008 qui décortique la problématique de l’habitat sahélien et fait le bilan de 10 saisons de vulgarisation de la Voûte Nubienne : les 115 maçons sahéliens formés ont bâti plus de 500 Voûtes Nubiennes au bénéfice de plus de 5000 sahéliens du Burkina Faso, Mali et Sénégal. Depuis le lancement du programme en 2001, ces résultats sont en croissance annuelle moyenne de près de 70%.

A ce rythme, plusieurs millions de sahéliens bénéficieront enfin d’un habitat durable décent d’ici 2015...

Télécharger ici la version légère du Rapport d'activités (pdf).

spécial congrès mondial en ERE

Libérez-nous de ce qui dévaste le monde !


Photo : Ricardo Petrella.
Texte par Brigitte Blais
pour Planèt'ERE

5WEEC - Montréal, Québec, Canada

Dans le cadre de l'ouverture du 5e Congrès mondial d'éducation relative à l'environnement (5WEEC) le 11 mai 2009 à Montréal, Ricardo Petrella, politologue et économiste de renom, appelait les éducateurs de tout acabis à éduquer tant les adultes que les enfants à se libérer de cinq phénomènes qui font de notre monde un terreau d'inéquités.

  1. Se libérer des menaces de destruction massive
  2. Se libérer de la négation du droit à la vie
  3. Libérer la Vie de la dévastation causée par la « croissance dévoreuse de vie »
  4. Se libérer des désastres climatiques
  5. Se libérer de la marchandisation de la Vie

Lire le résumé des propositions de Ricardo Petrella en page 2.


Discours d'ouverture du Forum des ONG, par Kadidiatou Yonli

Mme Kadidiatou Yonli

Canada

Dans le cadre du 5WEEC, Planèt'ERE organisait et présidait le Forum des ONG, un lieu où les ONG ont d'abord pu échanger ensemble autour de tables de discussions, et où chaque ONG a pu présenter ses réalisations en tenant un kiosque pendant quelques heures. Chaque ONG a également pu faire une courte présentation de son organisme sur une scène et projeter des photos de ses réalisations.

Vous désirez lire ou relire le discours d'ouverture de Mme Kadidiatou Yonli, la présidente de Planèt'ERE ? Cliquez ici (pdf).


Les organisations internationales contribuent-elles à l'ERE ?

Par Brigitte Blais
pour Planèt'ERE

5WEEC, Montréal, Québec, Canada

La question de la contribution des Organisations internationales à l'ERE a été posée dans le cadre du cinquième Congrès en éducation relative à l'environnement (5WEEC) à Montréal.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la francophonie (IEPF), le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique (CDB) étaient présents à une table ronde intitulée « Les grandes organisations internationales en soutien à l'ERE ».

En général, ces organisations considèrent qu'elles valorisent, appuient et font de l'ERE au sein de leurs organisations ou dans leurs programmes. Là où le bât blesse, c'est que l'argent se rend rarement aux organismes de terrain dans les pays en développement.... lire la suite en page 2.


Compte-rendus de diverses conférences

5WEEC, Montréal, Québec, Canada

Plusieurs membres de Planèt'ERE ont parcouru les nombreuses conférences du 5WEEC. Quelques-uns ont pondu pour nous des articles. Lisez ceux qui vous intéressent :


Participation du Sénégal au 5WEEC

Aboubakry Sadikh Niang
asadikh@yahoo.fr

Sénégal - Au retour du Canada

M. Niang a eu la chance de participer au 5WEEC en mai 2009. Il partage ici avec nous le fruit de ses réflexions sur son expérience. Lire son texte en entier en page 2.

(extrait) ... " Au-delà des satisfactions au plan de l’organisation (qui furent très appréciées), il m’a été donné l’occasion de m’informer et d’éclairer ma vision de l’ERE du point de vue des stratégies mais aussi de renforcer ma foi en la possibilité d’émergence d’un avenir meilleur pour l’humanité. Ainsi,

  • Le 5e Congrès a réussi le regroupement d’acteurs (communauté éducative) aux cursus et profils pluriels intervenant dans l’éducation à l’environnement. Il s’agit des politiques, des universitaires, des chercheurs, des enseignants, des mouvements associatifs, des ONG etc.
  • Le chaînon manquant à mon sens a été l’absence des élèves ou plus globalement des bénéficiaires des activités d’ERE pour un peu montrer à tout un chacun ce qu’ils vivent, ce qu’ils ressentent à travers les activités de formation et d’encadrement.
  • Autre chose d’important c’est le réseautage qui peut en découler pour permettre une synergie d’actions favorables à un partage d’expériences.
  • Il reste maintenant à mettre en place le partenariat souhaité et à disposer d’un mécanisme de suivi et d’évaluation des actions et des projets.

Suite en page 2.


Bilan de la participation de l’OADEL (TOGO)
au 5e Congrès Mondial de l’ERE de Montréal

Abdoulaye Nambiema
Secrétaire Général de l’OADEL (Organisation d’Appui à la Démocratie et au Développement Local)
Membre du C.A. de l’O.I. Planèt’ERE et membre de sa commission Recherche
Email : oradeltogo@yahoo.fr
Lomé-TOGO

Togo - de retour du Canada

Abdoulaye Nambiema nous dresse un bilan de son passage au 5WEEC...

(extrait)....."La richesse et la diversité du contenu du programme témoigne de la qualité des échanges. Ce fut pour nous une occasion de rencontrer les ambitieux de notre maison commune, la Terre, ceux qui donnent de leur temps et de leur énergie pour que notre petite planète reste vivable et viable.

Denis de Rougemont ne disait-il pas : « Demain est plus à inventer qu’aujourd’hui… » ?

Mais comment inventer des lendemains différents, reconstruire une société d’espoir et de rêve pour les générations à venir, redonner un sens à leur existence, conférer à leurs actions, à nos actions (car l’agir est immédiat), cette approche écologique sans laquelle ‘‘la terre ne saura être vivable demain’’ ? C’est cette préoccupation mondiale que le 5e Congrès a fait sienne avec le thème : « Vivre ensemble sur Terre » qui a guidé les travaux avec une multitude de communications et d’expositions issues d’expériences de partout.

Les enseignements à tirer, c’est " .... lire le texte entier en page 2.


Terre des Jeunes – HAÏTI
au 5e Congrès mondial d'éducation relative à l'environnement

Auteur : Augustin Dieuseul
Terre des jeunes Haïti au Forum des ONG
(à gauche sur la photo)
terredesjeunesorgo@hotmail.com

Haïti - de retour du Canada

Augustin Dieuseul nous partage son compte rendu de son passage au 5WEEC....

(extraits) ... Plus qu’une concentration unique sur l’éducation relative à l’environnement, ce congrès était un espace de rencontre ethnique, un cercle de parole et de sagesse naturelle. C’était l’un des plus beaux rendez-vous de la planète. Qu’il est bon d’en apprendre davantage sur l’autre et de découvrir une ville unique en son genre telle que Montréal !

Certains pays présents se sont exprimés sur les problèmes environnementaux auxquels ils sont confrontés ; problèmes  liés à leurs industries polluantes ou à l'émission massive de gaz à effet de serre et autres. Ces problèmes ne sont pas moindres, mais le cas haïtien, avec une déforestation abusive dont la cause principale est la recherche d’une source de revenus pour la survie (grâce à la vente du charbon de bois, ou de planche pour la construction) est tout à fait extrême.

Lire son texte en entier en page 2.


Les enfants du monde


Canada et International

Nathalie Robitaille, Canada
robitaillenathalie@videotron.ca

Nathalie Robitaille nous partage son coup de coeur du 5WEEC... (extraits)...

Le congrès m’a amené à piloter, avec plusieurs collaborateurs, un projet porteur d’espoir qui donnait la parole aux enfants. En allant de l’avant avec le projet Les Enfants du Monde, les organisateurs du 5e Congrès mondial d'éducation relative à l'environnement souhaitaient accueillir, à travers un document multimédia, les enfants de différentes régions du monde.

 

Les Enfants du Monde, une idée originale de Lucie Sauvé, co-présidente du congrès et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l'environnement, est donc devenu un voyage au cœur des préoccupations sociales et environnementales des enfants et une présence forte des enfants au congrès.

Accompagnés de leur enseignant et à l’aide d’un guide pédagogique, les enfants devaient présenter, à travers leur yeux et dans leur langue maternelle, quatre éléments qu’ils appréciaient et 2 éléments qu’ils souhaitaient améliorer ou transformer de leur environnement.

Pour arriver à produire la vidéo, .... lire le texte entier en page 2.


Qu’est ce que je retiens du 5WEEC de Montréal ?

Auteur:
Thérèse Gernigon,
venue d’Alger pour Amitié sans Frontières.

Algérie - de retour du Canada

Un accueil extraordinaire par les nombreux bénévoles qui nous ont « maternés », guidés, orientés et qui en véritables « ambassadeurs » du « Vivre ensemble ». Ils ont facilité le déroulement du congrès de A à Z !

Le discours de Ricardo Petrella qui nous a approfondi les véritables enjeux mondiaux de l’ERE.

Un forum ONG extraordinaire par la diversité des stands, par la variété des échanges inter ONG, inter pays, interculturels…Tous les petits gestes possibles, insérés dans les cultures différentes et qui tous ensemble modifient notre comportement….La créativité de chacun et chacune nous émerveille : ce fut vraiment deux belles journées, vécues aux dimensions de la planète…

Je n’ai pas pu participer à beaucoup de niches mais j’ai apprécié ce que j’ai entendu dans une session de la niche « Ethique et philosophie ».

La soirée au Biodôme restera gravée dans ma mémoire : découverte de biotopes si bien reconstitués et tout cela dans une ambiance festive extraordinaire.


Bilan de mon séjour au 5WEEC (Algérie)

De gauche à droite : Farida Khammar de l'Algérie,
Lucie Sauvé du Canada, co-présidente du Congrès mondial d'ERE,
et Thérèse Gernigon de la France
Auteure : Farida Khammar, kkhammar@yahoo.fr

Algérie - de retour du Canada

Farida Khammar nous partage son bonheur.... (extraits)...

...Pour ma part, la conférence la plus appréciée fut celle de Riccardo Petrella car elle fut chargée de valeurs, d'éthique et de messages pour un "mieux Vivre ensemble sur Terre", sans hypocrisie aucune. J'ai beaucoup aimé et retenu que l'ERE serait éduquer à la "cosmonomie" (comment fonctionne le monde) et lutter férocement contre la privatisation de la Vie. Comme l'a conclu Lucie Sauvé, c'est vraiment une nouvelle narration du monde.

Ne pouvant participer à toutes les niches thématiques, j'ai choisi celle sur "les savoirs et les pratiques autochtones" ainsi que celle de "l'éthique, la philosophie environnementale et les visions du monde", où j'ai présenté ma communication. Les discussions furent toutes enrichissantes. Au Forum des ONG, ce fut également de très bons moments de partage bien mieux appréciés que les tables rondes où très peu de gens ont participé, à notre grande déception.

Lire l'entièreté de ses propos en page 2.


La main inconsciente de l'homme

Auteur : Abdoul Hamidou Sy
ACAPES
Courriel : acapes@orange.sn

Sénégal

Dans nos pays en voies de développement, la notion de l’environnement a été pendant longtemps réduite à la plantation des arbres, au reboisement et activités connexes. Cette compréhension étriquée de la problématique a relégué la question fondamentale de l’environnement au second plan et a occasionné des conséquences néfastes sur la gestion du cadre de vie et du processus de développement durable.

Pour nous, il n’était pas évident qu’une rencontre si importante, quelle qu’elle soit, prenne en compte la dimension environnementale du continent africain. C’est pourquoi nous avons essayé de nous concentrer sur les thématiques porteuses des défis et enjeux pour l’Afrique.

Lire la suite fort intéressante en page 2.


Vivre ensemble, sur Terre

Auteure : Jacqueline Romano-Toramanian, comité des retraités Brundtland, CSQ, Conseillere principale, C.A. de l'AQPERE

Canada

Quel titre inspirant pour ce 5e congrès mondial d’éducation relative à l’environnement, qui s’est tenu au Palais des congrès de Montréal du 10 au 14 mai. Avec sa douzaine de niches thématiques, son Forum des ONG, son Forum politique, ses conférences d’ouverture, ateliers, tables-rondes, affiches, exposés oraux, son espace cinéma, sa soirée magique au Biodôme, et n’oublions surtout pas son salon d’exposants et ses activités para congrès, il y avait de quoi satisfaire les goûts des plus gourmands aux plus gourmets et exercer son flair et sa capacité de faire des choix judicieux.

J’en ressors saoûlée, fourbue, gavée, titubante, sonnée mais combien stimulée, nourrie, comblée, motivée, pleine d’espoir, désireuse d’aller davantage dans l’action et l’engagement éco citoyen (citoyenne à part entière dans notre vaste oikos qu’est la Terre). Fière aussi de m’être impliquée à plusieurs niveaux : en tant que participante, animatrices de deux tables rondes, modératrice, membre de l’équipe organisatrice de la niche : « L’école au sein de sa communauté ». Quel bonheur de se retrouver dans cet océan humain qui partage nos valeurs…

Un mois plus tard ce qui me vient spontanément à l’esprit, me fait sourire, me stimule encore, nourrit mon agir.... lire la suite en page 2.

PUBLICATIONS

Ecoscien, la nouvelle publication des Jeunes volontaires pour l'environnement de la République démocratique du Congo

RD-Congo

Les Jeunes volontaires pour l'environnement (JVE) de la République démocratique du Congo publiaient en avril dernier leur premier bulletin d'information. On y trouve un texte intitulé "Les Noirs ne lisent pas", une réflexion qui secoue, puis un texte sur la crise financière, des informations sur une campagne pour de l'eau saine dans les demeures et la décision du gouvernement provincial de Kinshasa au sujet des sachets plastiques.

Téléchargez le bulletin ici (.doc).


L'UNESCO publie

UNESCO

L'UNESCO publie plusieurs bulletins électroniques, selon les champs d'intérêt. En voici trois qui ont retenu notre attention :


100 pionniers pour la Planète

Ingénieurs passionnés d’environnement, Dimitri Caudrelier et Matthieu Roynette, sont partis dix mois autour du Monde découvrir et partager des solutions pour notre planète.

Dans un livre hors du commun "100 pionniers pour la planète" chez Lattes, ils dressent autant de portraits touchants et inspirants de chercheurs passionnés, maires enthousiastes, industriels visionnaires, mais aussi de femmes et d’hommes "ordinaires" qui n’écoutent que leur passion pour changer le monde.

Source de l'info : La Voûte nubienne.


Nos enfants nous accuseront - Le film

A l'UNESCO, un colloque d’experts scientifiques tire la sonnette d’alarme sur les facteurs environnementaux qui influent notre santé. La progression fulgurante des cancers est directement liée aux pesticides et à l’alimentation industrielle: “c'est la première génération de l’histoire moderne à être en moins bonne santé que ses parents”. Un magnifique documentaire à la fois terrifiant, drôle, émouvant et porteur d'un formidable message... Oui, on peut se passer des pesticides. Ici et maintenant, nous pouvons choisir la vie en consommant autrement !

Lire la suite.



Des Belges qui changent le monde

Belgique

Des femmes et des hommes ont commencé à mettre en place des solutions concrètes dans la plupart des domaines, de l’alimentation à l’énergie, en passant par la mode, la finance ou la construction, pour sauver la planète. Ce livre fait le portrait de quelques uns d’entre ceux qui, connus ou pas, ont ouvert la voie, en espérant que cela donne envie aux autres de les suivre.

Pour en savoir plus, cliquez ici.


Les campus français se mettent au vert

France

Graine de changement publie la seconde édition du Guide des Campus
Responsables.

Créée à la rentrée 2006, l'initiative Campus Responsables de Graine de Changement, en partenariat avec l'ADEME et l’Usine Nouvelle, et le soutien de partenaires comme le WWF France, le Comité 21, Max Havelaar, Eco-Ecole, Mobility Plus ... fait paraître pour la seconde année consécutive le guide des Campus Responsables. Téléchargeable sur le site www.campusresponsables.com, il a pour objectif de dresser un panorama des actions menées dans les campus français, à l’attention des établissements soucieux de faire progresser leur démarche en s’inspirant des meilleures pratiques… mais aussi des étudiants, des enseignants et de tous ceux qui s’intéressent au sujet.

Réalisé à partir d’un questionnaire portant sur 4 axes (stratégie et management, politique sociale et ancrage territorial, enseignement et recherche, gestion écologique des campus - déchets, bâtiments, transports et dépenses énergétiques…), le guide recense les bonnes pratiques de 34 campus (13 universités, 14 écoles de commerce ou de management et 7 écoles d’ingénieur), soit 50 % de plus que l’an dernier.

Guide Campus Responsables à télécharger


Adéquations - Initiatives pour l’éducation vers un développement durable

France

Adéquations, un site sur le développement humain durable, dresse un portrait de l'éducation vers le développement durable en France, en rappelant l'historique du DD et les initiatives de la France en la matière. On y parle du contexte mondial, de la Décennie de l'EDD, du Grenelle de l'environnement, des Assises nationales, etc... Un bon tour d'horizon pour qui veut suivre le dossier depuis ses débuts.


Home - le film de notre maison, la Terre

Terre

En quelques décennies, l’homme a rompu un équilibre de près de 4 milliards d’années d’évolution de la Terre et met son avenir en péril. Le prix à payer est lourd, mais il est trop tard pour être pessimiste : il reste à peine dix ans à l’humanité pour prendre conscience de son exploitation démesurée des richesses de la Terre et changer son mode de consommation.

En nous offrant les images inédites de plus de 50 pays vus du ciel, en nous faisant partager son émerveillement autant que son inquiétude, Yann Arthus-Bertrand pose, avec ce film, une pierre à l’édifice que nous devons, tous ensemble, reconstruire.

Voyez le film sur Internet en cliquant ici.


Novosphère - Une revue web animée, digne du génie virtuel humain

 

Un nouveau style de magazine est né, zéro papier, zéro déchets et encore plus agréable à consulter qu'une vraie revue ou un site web. Ce magazine, Novosphère, contient des heures de vidéo et de reportages photos inédits, des lectures et consultations animées, des dossiers pratiques, archivables et sans emcombrements. La rédaction est confiée à des journalistes qui courent à la rencontre des meilleurs spécialistes dans leurs domaines.

NOVOSPHERE HABITAT est le 1er numéro du emag du développement durable, entièrement gratuit sur le Web. Au sommaire, LA MAISON EN BOIS, 62 pages et plus de 2 heures de vidéo : CLIQUEZ ICI

Événements / Calendrier

Bilan de Rolland Gérard sur la Conférence de Bonn

Allemagne

La conférence de Bonn est terminée, la Décennie de l’éducation pour le développement durable des Nations unies (DEDD) va maintenant se poursuivre jusqu'à son terme en 2014. Essayons, après cette pause à mi-temps, de dégager quelques points nous aidant à voir où nous en sommes.

Lire le bilan lucide et critique de Rolland Gérard en page 2.


Préparons 2010, Année internationale de la Biodiversité

Drabo Ibrahima
draboibra@yahoo.fr

Burkina Faso

Il est déjà temps de penser à l'année 2010, celle de la Biodiversité.

M. Drabo Ibrahima nous propose une révision et une réflexion sur l'état de la biodiversité en Afrique surtout, mais partout sur la planète aussi. Une revue à lire pour s'inspirer et s'informer.

Télécharger son texte "Activités anthropiques et menaces sur la Biodiversité" en pdf.

opinions

L'écosystème ÉCOLE

Llanos Garcia et Pedro Eizaquirra Massé
du Teatro Intrépido

Espagne

Dans notre culture occidentale nous avons la vision dualiste de la réalité, qui nous pousse à percevoir, entre autres, la raison et l'émotion, l’esprit et le corps comme des réalités séparées, et dans cette ligne de perception, l’être humain et l'environnement comme des réalités séparées.

Dans l'association Teatro Intrépido nous pensons que cette vision dualiste est erronée, et limite la perception de "la réalité complexe" dans laquelle nous nous développons en tant qu'individus, collectivités et espèce.

Nous pensons que cette limitation à l'heure de percevoir "la réalité complexe", entrave notre développement individuel et collectif. Nous pensons que la nature n'est pas étrangère à nous. Nous pensons aussi que la nature, avec tous les êtres, les choses et les processus qui la composent et la définissent, est quelque chose dont nous faisons partie.

Lire le document fascinant qui aide les éducateurs à se poser les bonnes quesions afin de prendre conscience de l'écosystème qui les entoure, de l'environnement dans lequel ils baignent (pdf).

Informations sur le Teatro Intrepido.


Yaoundé*: Une ville au parfum d'urine

Par Christian Komze
Jeunesse pour l'environnement
komze@yahoo.fr

Cameroun

Les camerounais aiment la nature et ils ont leurs manières à eux de le prouver. Plusieurs de leurs activités se déroulent en plein air. Allez placer un vendeur derrière un comptoir dans un marché de la capitale, il le quittera très vite pour aller s'installer en bordure de route. De nombreux employés préfèrent de loin traiter un dossier dans un bistrot ou un "tourne-dos", que de le faire dans un bureau. Quant aux toilettes publiques, elles servent plutôt à embellir la ville qu'à aider les yaoundéens (habitants de Yaoundé, capitale du Cameroun) désirant se soulager de besoins naturels. Lorsque l'on demande à Martin O. pourquoi il préfère uriner dans la rue plutôt qu'à l'intérieur des toilettes publiques, il répond: "Vous me faîtes rire! Vous me voyez payer pour pisser dans mon propre pays?"

Les yaoundéens préfèrent uriner en plein air. Avant, ce comportement était l'apanage des hommes. Seulement, depuis la conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes de Beijing en 1995, celles-ci ont tant crié à l'égalité des sexes qu'elles ont décidé d'imiter les hommes sans aucune pudeur. Les femmes désormais font concurrence aux hommes et si ces derniers ne se ressaisissent pas, elles vont leur ravir le leadership d' "urineur-public numéro 1".

Lire la suite en page 2.

impressum

Rédaction et production

Présentées par ordre alphabétique,
les personnes suivantes ont collaboré au
présent numéro du bulletin Planèt’ERE.net

Abdoulaye Nambiema, Togo
Abdoul Hamidou Sy, Sénégal
Augustin Dieuseul, Haïti
Brigitte Blais
, Canada
cheik Mohammed Thiam, Mali
Farida Khammar, Algérie
Hortense Essola Onana, Cameroun
Ibrahima Drabo, Burkina Faso
Jacqueline Romano-Toramanian, Canada
Kadidiatou Yonli, Burkina Faso
Kristian Komze, Cameroun
Llanos Garcia et Pedro Eizaquirra Massé, Espagne
Mamadou Boy Bah, Guinée
Nathalie Robitaille, Canada
Niang Sadikh Aboubakry, Sénégal
Robert Litzler, Planèt'ERE, Canada
Rolland Gérard, France
Thérèse Gernigon, Algérie

Organismes collaborateurs pour ce numéro :

5WEEC, Canada
AQPERE, Canada
Graine de changement, France
Jeunes volontaires de l'environnement, RDC
Novosphère, France
Objectif sciences, France et Canada
La Voûte Nubienne, Sahel
Réseau IDée, Belgique
UNESCO

Copyright : PLANÈT’ERE février 2006

Réalisation et corrections
Robert Litzler de Planèt’ERE
Brigitte Blais
de
Communications Terre-à-Terre
ET Jacqueline Romano-Toramanian de l'AQPERE (Québec)

Webmestre et envoi courriel
Brigitte Blais de
Communications Terre-à-Terre

Planèt’ERE
a/s Association québécoise pour
La promotion de l’éducation
relative à l’environnement
(AQPERE)
Collège de Rosemont
6400, 16e Avenue Montréal,
H1X 259 Québec
Canada
Téléphone : 514-376-1065
Télécopieur : 514-376-1905
E-mail : infoplanetere@crosemont.qc.ca

Accès aux archives
Consignes de rédaction
Envoyez-nous vos articles et capsules ici, avant le 7 juin 2007
Retour À la page d'accueil de Planèt'ERE