Volume 5, no.2, hiver 2010
Sommaire
Éditorial

2011 aura besoin d'ERE

Auteur : Dieudonné Xavier ATEBA
Président de l’OI Planèt’ERE

Cameroun

L’importance des questions d’éducation relative à l’environnement (ERE) dans nos vies et dans nos sociétés n’est plus à démontrer. Elle est aussi réelle que la majorité des maux qui minent le monde aujourd’hui et ce, à cause des comportements inconscients et irresponsables des uns et des autres.

L’ERE pour un développement durable (DD) semble être le meilleur moyen pour nous de veiller au bien-être de chacun et de chacune pour l’heure et dans l’avenir. Nous ne saurions y arriver si nous n’acceptons pas ensemble d’intégrer ces concepts dans nos comportements quotidiens. Il est important et souhaitable de suivre ici et maintenant (hic et nunc) ce chemin qui nous conduit vers un monde plus viable et harmonieux.

L’organisation internationale (OI) Planèt’ERE en a pris davantage conscience depuis 1997 lorsqu’elle a organisé au Canada son premier forum sur l’ERE. Après trois autres forums dont le dernier s’est tenu au Cameroun en juillet 2010, l’organisme a reconnu la situation critique de l’environnement et du développement dans le monde, ce qui indique qu’il y a encore beaucoup à faire.

C’est dans cette optique que la nouvelle équipe dirigeante de Planèt’ERE s’est engagée dans la voie d’une responsabilité partagée pour la bonne marche de l’organisme. L’équipe est constituée d’un bureau exécutif de quatre officiers et d’un conseil d’administration de 25 représentants de 23 pays de la francophonie.

L’organisme veut rendre plus visible ses actions pour faire face aux questions et aux problèmes nécessitant une action urgente. Notamment,

  • sa structure de fonctionnement ;
  • le recrutement de ses membres ;
  • son financement ;
  • son site internet ;
  • le Bulletin Planèt’ERE.net ;
  • les écoles associées de Planèt’ERE et les projets de jumelage ;
  • le rôle et les responsabilités des cinq Commissions de Planèt’ERE (finances, partenariat et mécénat; recherche; jeunesse et communication) ;
  • la mise en oeuvre et le fonctionnement des Planèt’ERE nationaux ;
  • la question de la relève avec la Commission de l’aile jeunesse de Planèt’ERE ;
  • l’organisation du forum Planèt’ERE 5 (candidature du pays hôte, appui du bureau exécutif…).

Par ce message de fin d’année, permettez-moi de saisir cette occasion pour présenter à tous nos collègues de Planèt’ERE, à tous les acteurs en ERE et en DD, de même qu’à toutes les personnes de bonne volonté qui s’investissent pour cette cause honorable, mes meilleurs souhaits pour une BONNE, HEUREUSE et FRUCTUEUSE ANNÉE 2011 !

Écoles Planèt'ERE

89 écoles dans le Réseau des écoles Planèt'ERE (REP)
Toutes trouveront un partenaire pour la rentrée scolaire de janvier 2011

Robert Litzler
Secrétariat permanent de Planèt’ERE
Coordonnateur général du Réseau des Écoles Planèt’ERE
infoplanetere
@crosemont.qc.ca

International

À la suite du forum Planèt'ERE 4, qui s'est tenu au Cameroun en juillet 2010, le Réseau des écoles Planèt'ERE a plus que doublé et compte maintenant 89 écoles de 17 pays (52 écoles primaires et 32 écoles secondaires). Il s'en ajoute de nouvelles à chaque semaine, ce qui démontre que le projet est en constante évolution.

La répartition des écoles par pays est aujourd'hui la suivante :

Bénin (4), Burkina Faso (16) Cameroun (18), Canada (18), RCA (7), Congo (6), Congo RD (3), France (2), Haïti (2), Mali (3), Maroc (1), Mauritanie (2), République Dominicaine (1), Roumanie (2), Rwanda (1), Sénégal (2) et Tchad (1).

Actuellement, 36 écoles sont jumelées et chaque jumelage comprend une école francophone du Canada. 49 écoles sont donc encore à la recherche d'une école partenaire.

Lire la suite en page 2.

Forum Planèt'ere 4 cameroun
19 au 27 juillet 2010

Compte-rendu du Forum Planèt’ERE 4 au Cameroun
Du 16 au 30 juillet 2010

Auteure : Marie-Claude Lortie
lortie_marieclaude[@]yahoo.ca

Canada

La Canadienne Marie-Claude Lortie a rédigé un compte-rendu de son expérience au Forum Planèt'ERE 4 au Cameroun.

Elle y décrit entre autres les conférences qu'elle a données relativement à son travail d'animatrice à la vie spirituelle et à l'engagement communautaire. Elle décrit son quotidien auprès des élèves et les projets environnementaux qu'elle a chapeautés dans son milieu durant l'année 2009-2010.

Téléchargez son compte-rendu ICI (PDF).

Voyez ses photos en page 2.

Collectifs nationaux

Des classes « ERE » pour un développement durable

Auteure : Aminata Maïga Keita
Présidente de l'ONG AGIR au Mali
Secrétaire générale de Planèt'ERE

Mali

Les objectifs de l’organisation non gouvernementale (ONG) AGIR sont la promotion et la protection de l’environnement. AGIR a créé l’outil éducatif La Maison de l’Environnement. L’organisme estime qu’il y a un besoin vital et urgent de créer des classes d’éducation relative à l’environnement (ERE) dans les écoles de Bamako au Mali, pour ensuite étendre le projet à d’autres établissements du pays.

C’est dans cette optique que la classe ERE de l’école fondamentale Sory Diakite a vu le jour. Cette école est située au cœur de Bamako. Elle compte 525 élèves (289 filles et 236 garçons). Elle est dirigée par un directeur et une directrice et compte sept enseignants et six enseignantes.

Dispositif de tri à l'école

Des groupes de 30 élèves apprennent la citoyenneté pour un développement durable, ce qui les encourage à changer leur comportement en faveur du respect de l’environnement et de l’amélioration du cadre et de la qualité de vie. La diffusion des programmes de formation veut toucher le maximum d’élèves et d’enseignants.

La création de ces classes ERE a comme fondement principal l'appropriation des questions environnementales par les enfants et à travers eux, par leurs parents. L’ONG AGIR veut susciter grâce à ces classes un changement de comportement, ainsi qu’un engagement volontaire, spontané et responsable chez les élèves. C’est à travers l’éducation des élèves et la formation des enseignants qu’il y aura une meilleure prise en compte des problèmes liés à l’environnement.


Les ministères font de l'ERE à Madagascar

Auteur : Claude RAKOTO
Chef de Service de l'Éducation Environnementale pour le Développement Durable.
Ministère de l'Environnement et des Forêts
Ampandrianomby- Antananarivo
MADAGASCAR
[email protected]

Madagascar

Le Ministère de l’Environnement et des Forêts de Madagascar vise l’intégration de la dimension environnementale dans tous les programmes sectoriels et à tous les niveaux. Il s’engage à vulgariser les outils d’éducation environnementale pour que les gens développent un réflexe environnemental nécessaire à la bonne gestion de l’environnement.

L’éducation relative à l’environnement (ERE) pour un développement durable (DD) des Malgaches se fait tout au long de leur vie. Elle fait partie d’une vision élargie de l’éducation continue qui touche tous les champs d’activité humaine. Cette éducation offre aux populations une capacité accrue d’initiative.

Le Ministère de l’Environnement et des Forêts s’engage à :

  • développer un partenariat entre les différents groupes communautaires de la société tels les groupes de notables, de religieux ou dans le domaine administratif ;
  • mobiliser et intégrer tous les acteurs comme vecteurs de transmission de l’information/éducation/communication (IEC) vers un changement de comportement positif de la population vis-à-vis de son environnement.

Lire la suite en page 2.


Campagne de sensibilisation des écoliers

Auteur : Mohsen Makhlouf
Directeur de la Maison de jeunes
Sousse -Erriadh

Tunisie

Le but du projet de la Maison de jeunes était d’impliquer trois établissements scolaires dans une campagne de sensibilisation des écoliers de 9 à 14 ans sur des thèmes environnementaux. Les élèves ont réalisé des projets sur les énergies, l'eau et la biodiversité. Ils ont réalisé des documents sur les parcs nationaux Ichkeul et Zaghouan, de même que sur la réserve naturelle Djebel Touati.

Voir l'album photo en page 2.

Visite de la réserve naturelle Djebel Touati


Éducation écologique à Timisoara en Roumanie

Auteure :
Dr. Sorina Serbanescu
Université de l’Ouest de Timisoara

Roumanie

Motto: « Nous ne pouvons pas changer les autres, mais, si nous pouvons nous changer nous-mêmes, nous pouvons cesser de changer l’aspect de la Terre ».
( Melodie Beatti)

L’éducation relative à l’environnement (ERE) est un processus qui propose d’améliorer la qualité de vie des humains en leur assurant des « outils » dont ils ont besoin pour résoudre et contrecarrer les problèmes de l’environnement. L’éducation à l’environnement peut aider les humains à acquérir les connaissances, habitudes, valeurs, motivations et engagements nécessaires pour gérer d’une manière efficace, en assumant la responsabilité de maintenir la qualité de l’environnement, les ressources de la Terre et transmettre aux générations futures un héritage naturel sain et propice à la vie.

Lire la suite en téléchargeant ceci (PDF).

École Générale n° 30 de Timisoara


Les Organisations de la Société Civile du Tchad se mobilisent pour la sauvegarde du Lac Tchad

Auteur : Adam Abakar Kayaye
adamkayaye[@]gmail.com

Tchad

Superficie du Lac Tchad : De 1973 à 2001, la superficie est passée de 25,000 km2 à 2,500 km2 selon la NASA. En 2010 la superficie est de 2,000 km2.

Le Forum National sur le Lac Tchad des organisations de la société civile (OSC) s’est tenu du 25 au 27 octobre 2010 à N’Djamena. Il s’est déroulé en prélude à la Session Afrique du 8e Forum Mondial du Développement Durable (FMDD) du 29 au 31 octobre dont le thème central était « Sauver le Lac Tchad. »

Le Forum National (premier événement) a regroupé une cinquantaine de participants du Tchad dont les représentants des pouvoirs publics, les partenaires au développement et les OSC. Lire la suite en PDF, en cliquant ici.

Lire la Déclaration finale des organisations de la société civile du Tchad (PDF).

Secrétaire Général Ministère de l'environnement au Milieu
lors du Forum national sur le Lac Tchad des organisations de la société civile du Tchad


Éducation environnementale dans les aires protégées :
le cas de la zone périphérique du parc Badiar

Auteur : Marcel SOW
Chercheur à l’Université de Conakry

Guinée

Suite aux recommandations du programme intégré de gestion des ressources naturelles, un programme d’éducation environnementale a été mis en œuvre dans une quinzaine d’écoles primaires de la zone périphérique du parc Badiar situé au Nord de la Guinée.

Destiné aux élèves des classes de 5e et 6e années, dont la moyenne d’âge varie entre 11 et 14 ans, ce programme vise à amener les élèves à :

  • découvrir la richesse de la nature et les avantages qu’elle offre à l’humain ;
  • mieux cerner l’importance et l’utilité des arbres ;
  • apprécier la diversité des essences forestières ;
  • aimer et respecter la nature à travers les classes promenades dans les forêts témoins ;
  • prendre conscience des menaces qui pèsent sur l’environnement et la vie des populations si les ressources sont mal gérées ;
  • comprendre la vie dans le parc ;
  • éprouver le besoin de conserver et de restaurer ce patrimoine désormais classé comme un bien de l’humanité.

Lire la suite en page 2.


Terre des jeunes poursuit ses actions, jour après jour

Auteures : Brigitte Blais et Lydie Servanin, agentes de liaison pour Terre des jeunes Haïti

International - Antenne Haïti

Terre des Jeunes Gonaïves du Haut Artibonite et OKPK du bas Artibonite s'unissent pour offrir un Camp de Noël à 200 jeunes pour une durée de 5 jours, du 20 au 24 décembre. Ils seront logés, nourris et formés. Les thématiques traitées seront : l'eau, le compost, le recyclage, les changements climatiques, la pauvreté, les préventions sanitaires, l'éco-citoyenneté et la reforestation et ses bienfaits. Voir le programme préliminaire (PDF).

Enfin, voici ce que sont devenus les murets de pierre construits dans les ravins des montagnes au nord des Gonaïves. Les volontaires y avaient planté du maïs, du sorgo, et du petit-mil. Notez qu'ils ont tenu le coup lors des tempêtes de cette saison, contrairement aux dernières années.

Murets de pierre construits par les 700 volontaires de Terre des Jeunes au cours de l'été 2010.
La végétation semée a déjà poussé et retient l'eau.

Antenne Burundi

Nous avons le plaisir d'annoncer la création officielle d'une nouvelle antenne de TDJ. L'Association Terre des Jeunes du Burundi vient d'être agréée par le gouvernement du Burundi.

Jusqu'à maintenant, Terre des Jeunes du Burundi a organisé une activité de débouchage des caniveaux et de ramassage des sachets dans les différents quartiers de la capitale de Bujumbura et travaille sans relâche pour trouver des moyens de financement pour leurs activités de reboisement.

Autres antennes

Pour lire d'autres nouvelles des antennes Terre des jeunes, cliquez sur :

Côte-d'Ivoire (.doc)
Togo

Nous vous rappelons que Terre des jeunes est un organisme qui fonctionne sur une base de bénévolat. La philosophie de Terre des Jeunes Transnational est d'encourager les jeunes des peuples du monde à se prendre en main, sans attendre l'intervention de la communauté internationale. Bravo à tous ceux qui réalisent ce défi. Vous pouvez vous aussi démarrer une antenne Terre des jeunes dans votre coin du monde. Il s'agit d'avoir de la volonté, de la rigueur et de réunir d'autres jeunes dans vos projets. Site Web : www.reforestation.net.

Ressources en ERE

Projet « Jeune détective académie »

Auteur : John POUHE
Planèt’ERE Cameroun
Directeur Général P & PARTNERS Com.
(237) 74506428 / 99188190
johnpo2010[@]live.fr

Cameroun

Dans un concept de jeux, de découvertes et d’échange, nous concilions culture, écologie et tourisme.

À la suite du Forum Planète’ERE 4 qui s’est tenu à Yaoundé du 19 au 27 juillet 2010, nous avons monté un projet dénommé « Jeune Détective Académie » (J.D.A) dans le cadre des activités de l’« APE-PN ».

À la suite d'entretiens avec quelques acteurs institutionnels et la société civile, l’écho rencontré par ce nouveau concept témoigne de la prise de conscience de notre société par rapport à la transformation de ses habitudes. Le concept J.D.A est une méthode d’éveil à l’écotourisme et à l’écocitoyenneté basée sur un programme pluridisciplinaire de sensibilisation à la problématique environnementale à travers des voyages organisés avec des jeunes élèves dans des sites touristiques. Un groupe de jeunes s’est retrouvé, pendant une semaine, dans un site, face à la nature. Le J.D.A sensibilise les jeunes aux problèmes de l’environnement, leur fait comprendre qu’ils ont un rôle important à jouer et les aide à former leur jugement à travers des échanges, des jeux de société, de l’information sur les lois et les idées dans le monde.

Pour mener à bien le projet J.D.A, les promoteurs ont besoin du concours d’autres partenaires qui œuvrent dans le domaine de l’éducation à l’environnement (EE) et de tous ceux qui pourront les aider à obtenir des outils didactiques nécessaires. Bien que l’éducation à l’environnement soit introduite dans les programmes scolaires, il nous semble qu’au-delà de la volonté politique, il faudra mettre un accent non seulement sur le recyclage des enseignants mais surtout, fournir les outils didactiques aux structures d’encadrement. Ceci reste un appel que nous lançons aux organisations non gouvernementales et aux organismes compétents.

Le J.D.A a pour ambition d’intéresser les jeunes aux mutations de l’environnement, de développer leur curiosité scientifique et d’éveiller leur conscience de citoyen écolo.


Ma maison, ma planète et moi !

Auteur : David Wilgenbus

France

D. Wilgenbus, M. Ahmed-Yahia, A. Clémenson, R. Héliot
Éditions Le Pommier
2010

Les changements climatiques, la raréfaction des ressources naturelles, l’augmentation de la population et son urbanisation croissante sont autant de défis nous imposant de revoir notre conception de l’habitat.

Ce guide pédagogique offre la possibilité aux enseignants de l’école primaire d’explorer les aspects environnementaux, sociaux et sanitaires de l’habitat avec leurs élèves.

Au cours d’un travail pluridisciplinaire (sciences, technologie, géographie, mathématiques, TICE) les élèves étudient comment les sociétés d’hier et d’aujourd’hui ont répondu aux différents besoins liés au logement, prennent conscience des impacts environnementaux de l’habitat et comprennent que d’autres pratiques constructives sont possibles. Ils envisagent tous les aspects d’un habitat écologique en travaillant sur la maîtrise de l’énergie, les matériaux, la forme, la gestion de l’eau et le lien entre l’habitat et le quartier.

Le guide pédagogique Ma maison, ma planète… et moi! contient un module d’activités clés en main, des éclairages pédagogiques et scientifiques pour guider le maître dans la mise en œuvre du projet ainsi que des fiches documentaires à utiliser en classe.

Site Web ici.


Terre des jeunes propose des outils pédagogiques

Auteure : Lydie Servanin
relation avec les antennes
de Terre des Jeunes

International - Canada

Notre organisme, Terre des jeunes, a déniché quelques sites Web intéressants pour tous les acteurs de développement en ERE ou sur le terrain. Nous vous les proposons :

Formations en ERE

Le Collège de Rosemont est reconnu comme un Centre d'études en responsabilité sociale et écocitoyenneté

Auteur : Robert Litzler, trésorier de Planèt'ERE

Canada

Le Collège de Rosemont, lieu du siège social de l’ONG internationale francophone Planèt’ERE, est reconnu comme Centre d’études en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ) par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS).

Le secrétariat permanent de l’ONG internationale francophone est fier d’annoncer le communiqué de presse, paru le 1er octobre 2010, faisant du Collège de Rosemont le Centre collégial de transfert technologique en pratiques sociales novatrices (CCTT-PSN) au Québec.

Lire la suite en page 2.


Chaire UNESCO de Bordeaux - Développement durable

Auteur : Michel RICARD,
Chaire UNESCO francophone
michel.ricard[@]wanadoo.fr

France

Présentation de la chaire

La chaire UNESCO « Éducation, formation et recherche pour le développement durable » et le réseau UNITWIN qui lui est associé ont pour objectif de mieux mobiliser le monde universitaire francophone afin de développer plus efficacement et plus visiblement les politiques, les capacités et les instruments se rapportant à l'éducation, à la formation, à la recherche et au transfert de connaissances pour le développement durable.

Visitez l'un des sites en Français :

  1. www.chaire-unesco-bordeaux.fr
  2. www.chaire-unesco-bordeaux.org
  3. www.developpement-durable-bordeaux.fr
  4. www.developpement-durable-bordeaux.org

Ou le site en Anglais : www.sustainable-development-bordeaux.org.

Lire la suite en page 2.

carrefour coopérant

Phtalates : une équipe française montre des effets négatifs pour la fertilité masculine humaine

France

Campagne Environnement et cancer

Rejoignez la nouvelle campagne Environnement et Cancer du MDRGF et de HEAL, en partenariat avec le RES et le WWF France http://www.environnement-et-cancer.com Le MDRGF et le réseau européen HEAL dénoncent l’absence totale de prise en compte de l’environnement dans cette épidémie et lancent une grande campagne sur ce sujet majeur.

De nombreux spécialistes dénoncent pourtant le rôle important de l'environnement dans l'épidémie de cancers.

Regardez et partagez autour de vous l'interview du Professeur Fenichel, de l'INSERM.

http://www.environnement-et-cancer.com


Terra Madre pour un système alimentaire juste

Terra Madre nous encourage à agir pour établir un système alimentaire bon, propre et juste. Son réseau comprend 2000 communautés représentant plus de 300,000 petits producteurs originaires de 153 pays, environ 1000 cuisiniers, 500 universitaires et 1000 jeunes engagés. Le but de l’action de ce réseau est de changer le système alimentaire, ainsi que sauvegarder l'environnement et les traditions locales. L’organisation collecte des dons pour sauvegarder la biodiversité, promouvoir l'agriculture durable, rapprocher les petits producteurs et les consommateurs et promouvoir l'éducation du goût à tous les âges.

Visitez le site Web et impliquez-vous.

PUBLICATIONS

Guérir la Terre, et Médecine et Alimentation du futur

Par Nathalie Calmé sous la direction de Philippe Desbrosses

France

Guérir la Terre (Albin Michel 2010) est un livre qui réunit sept entretiens que Nathalie Calmé et Philippe Desbrosses ont réalisés avec l’agroécologiste Pierre Rabhi, le médecin David Servan-Schreiber, le botaniste et écologiste Jean-Marie Pelt, la cinéaste engagée Coline Serreau, la navigatrice et présidente du WWF-France Isabelle Autissier, le photographe Yann Arthus-Bertrand et enfin, le philosophe Edgar Morin. Loin des discours culpabilisateurs ou alarmistes, les auteurs exposent leurs visions du monde, leurs interrogations essentielles et les solutions qu’ils envisagent. Ils livrent également des fragments de leur trajet de vie personnelle et expliquent pourquoi la guérison de la terre et de l’humanité les touche au plus profond d’eux-mêmes.

L’année dernière, toujours avec Philippe Desbrosses, Nathalie Calmé a fait paraître Médecines et Alimentation du Futur, Santé et mode de vie. Cet ouvrage collectif rassemblait 25 contributions de médecins, d’écologistes, d’élus, de militants etc. Parmi eux, citons Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi, Gilles-Eric Séralini, Dominique Belpomme, Thierry Janssen, Françoise Wilhelmi de Tolédo et Martine Grimaldi. Nicolas Hulot, Edgar Morin et David Servan Schreiber ont écrit la préface et la postface de Médecines et Alimentation du Futur.

À travers ces deux livres, c’est l'engagement culturel qui s’exprime. Cet engagement conduit les auteurs, périodiquement, à travers de nombreuses revues, à faire connaître les initiatives et les porteurs de projets qui semblent être les témoins et les artisans des véritables changements dont notre monde a besoin : une culture animée par la liberté, une politique axée sur l’égalité et une économie réconciliée avec la fraternité.

Parmi les derniers travaux d’écritures de Nathalie Calmé :

  • Les luttes paysannes indiennes, sous le signe de la graine et de la bouse de vache (Biodynamis, septembre 2008)
  • Vers une université du vivant (Alliance 24, juillet-septembre 2010)
  • La Ferme de Baume Rousse. Un Domaine biodynamique en Val de Drôme (Reportage) (Alliance 23, février-avril 2010)
  • Éduquer, c’est rendre autonome! Entretien avec Jean-Claude Hucher, directeur de l’École Supérieure en Éducation Sociale de Lausanne (Alliance 22, octobre-décembre 2009)
  • L’argent au service des hommes et de la Terre. Entretien avec Philippe Leconte (Alliance 21, mai-juillet 2009)

Pour se les procurer par Internet :

Guérir la Terre
et Médecines et Alimentation du Futur


Psychologie et développement durable

Sous la direction de Karine Weiss et Fabien Girandola

Le décalage est frappant entre l’engouement général pour la cause du développement durable et la réalité des engagements quotidiens, tant à l’échelle individuelle que locale, nationale et globale.

Comment conduire à davantage de comportements favorables à l’environnement ? Quels facteurs psychologiques influencent la tendance des individus à « agir durable » ? Comment expliquer les résistances au changement ?

Des universitaires en psychologie sociale, environnementale, cognitive ou des organisations, issus de différents pays européens, ont engagé une réflexion novatrice aux facettes multiples et complémentaires de ces enjeux. Le livre Psychologie et développement durable est le fruit de leurs travaux. Dans le très vaste champ du développement durable qui s’ouvre aujourd’hui, la psychologie joue un rôle majeur encore amené à se développer.

Site Web du livre.


Symbioses sur l'Alimentation en deux tomes

Auteur : Réseau IDée

Belgique

Symbioses, le magazine belge de l’éducation à l’environnement, consacre deux numéros au thème de l’alimentation. Un premier Tome, paru en août, faisait découvrir de nombreuses initiatives d’enseignants et animateurs dans les fermes, les classes, les cuisines, les potagers. Ce second tome, qui vient de paraître, remet le couvert : des initiatives pour manger durable à l’école ou lors de camps scouts, des restaurants slow-food, des bons plans pour acheter autrement, des projets interculturels ou sociaux autour de l’alimentation… Le tout enrichi, comme toujours, d’actualités, d’outils pédagogiques, de bonnes adresses.

Pour les découvrir, vous pouvez les commander , vous abonner ou les télécharger : tome 1 ou tome 2.

Événements passés

Journée nationale de l'éducation à l'environnement
et au développement durable

Auteur : Roland Gérard, pour
Le comité de pilotage du CFEEDD

France

Nous voilà tous replongés dans nos occupations quotidiennes après cette Journée nationale de l’éducation à l’environnement et au développement durable (EEDD) au palais d’Iéna à Paris le 29 octobre dernier (2010).

Cette journée a été une réussite à plusieurs égards. D’abord, la mobilisation a été importante. Nous étions 283 participants. Dans une période où l’action des acteurs de terrain n’est pas facilitée, c’est un signe extrêmement positif pour la suite de notre action collective. Les acteurs territoriaux venant en particulier des associations, des collectivités, ou des services déconcentrés de l’État se sont mobilisés. On sentait parfois avec satisfaction l’esprit « délégation régionale » empreinte à la fois de diversité et d’envie d’agir ensemble, preuve vivante que des liens existent et qu’ils sont de bonne qualité.

Lire la suite en page 2.

Calendrier

ÉcoCité 2011

Auteure : Monique Trudel

Canada

« Les villes sont construites par les êtres humains, mais la façon dont ils les construisent détruit la planète. Pourquoi ne pas construire des villes en respectant un équilibre avec la nature ? » Richard Register, Ecocity Builders.

Montréal recevra, du 22 au 26 août 2011, la neuvième conférence internationale d’Écocité. Puisque tout le monde doit pouvoir imaginer et façonner la cité au fur et à mesure de son évolution et la rendre plus écologique, tout un volet est consacré aux arts, à la culture et à l’engagement des jeunes. Il permettra de montrer le leadership des jeunes dans ces domaines et de partager les idées et les activités avec des personnes ayant une histoire, des perspectives et des façons d’être différentes dans l’écocité.

Les jeunes et leurs collaborateurs qui œuvrent dans les domaines écologiques, artistiques et culturels sont invités à présenter leur leadership créatif et leurs méthodes pour relever les défis environnementaux dans la création d’écocités des générations futures.

Si cet enjeu vous interpelle, que vous menez des actions et des réflexions sur les enjeux urbains, nous vous invitons à répondre à l’appel de communication avant le 31 janvier 2011. Au plaisir de vous lire et de vous retrouver.

Pour en savoir plus :
Invitation au [email protected] du 13 janvier 2011 à Montréal (Canada) pour les jeunes (.PDF)
http://www.ecocitybuilders.org/
http://www.ecocity2011.com/accueil/default_f.asp

impressum

Rédaction et production

Présentées par ordre alphabétique,
les personnes suivantes ont collaboré au
présent numéro du bulletin Planèt’ERE.net

Adam Abakar Kayaye, Tchad
Aminata Maïga Keita, Mali
Brigitte Blais, Canada
Claude RAKOTO, Madagascar
David WILGENBUS
Dieudonné Xavier ATEBA, Cameroun
John POUHE, Cameroun
Karine Weiss et Fabien Girandola, France
Lydie Servanin, Canada
Marcel SOW, Guinée
Marie-Claude LORTIE, Canada
Michel RICARD, France
Mohsen Makhlouf, Tunisie
Monique Trudel, Canada
Nathalie Calmé, France
Robert LITZLER, Canada
Roland Gérard, France
Sorina Serbanescu, Roumanie

Organismes collaborateurs pour ce numéro :

AQPERE, Canada
MDRGF et HEAL, France
Réseau IDée, Belgique
Terre Madre

Copyright : PLANÈT’ERE février 2006

Réalisation et correction
Robert Litzler de Planèt’ERE, Judith Jacques et Brigitte Blais de
Communications Terre-à-Terre
ET Jacqueline Romano-Toramanian (Québec)
AQPERE et comité des retraités Brundtland, EVB-CSQ.

Webmestre
Brigitte Blais de
Communications Terre-à-Terre
Envoi courriel
Abdel Maqboul, Planèt'ERE

Planèt’ERE
a/s Association québécoise pour
La promotion de l’éducation
relative à l’environnement
(AQPERE)
Collège de Rosemont
6400, 16e Avenue Montréal,
H1X 259 Québec
Canada
Téléphone : 514-376-1065
Télécopieur : 514-376-1905
E-mail : [email protected]

Accès aux archives
Consignes de rédaction
Envoyez-nous vos articles et capsules avant le 15 février 2011
à [email protected] et à [email protected]
Retour à la page d'accueil du site Planèt'ERE